Actualités
frédéric dossetto

Rencontre avec Myriam et Frédéric Sendra à la Ferme la Palud

Rencontre avec Myriam et Frédéric Sendra, dans leur l’exploitation de la Ferme La Palud, installée à 650 m d’altitude dans la commune de Vaumeilh (04200). Partons à la découverte de leur élevage de porcs noirs gascons. Tout un programme !

 

Un engagement commun pour la qualité

Avant de parler cochon, intéressons-nous à l’histoire de deux passionnées au service de la qualité. Myriam, agricultrice et éleveuse, a obtenu son BP Responsable d’Exploitation Agricole en 2013. Elle s’occupe quotidiennement de la ferme et de l’élevage des porcs noirs.

Frédéric Sendra, lui est boucher charcutier de formation, une histoire de famille, d’oncle en neveux, depuis 1979. Il gère toute la transformation de la viande et sa commercialisation dans sa boutique à Manosque.

 

Zoom sur le parcours de Frédéric Sendra

Frédéric Sendra a tenu une première boucherie à Valensole, en association avec son oncle, Robert Dossetto, de 2001 à 2015. Une opportunité s’est présentée à Frédéric en 2010 qui a ouvert une seconde boucherie à Manosque. Frédéric et Robert ont donc géré pendant plus de 5 ans deux points de vente.

La vente de la première boucherie à Valensole en juillet 2015 a permis à Frédéric de se lancer dans ce projet d’exploitation agricole qui lui tenait à cœur. Tant l’élevage des bêtes d’exception et le savoir-faire charcutier est une histoire de famille. Frédéric est aujourd’hui fier de suivre les traces de son grand-père.

Frédéric et Myriam ont réalisés de longs travaux dans la ferme La Palud acquise en octobre 2016 avant de pouvoir y emménager en août 2017.

Les quinze premiers porcelets âgés de 3 mois sont arrivés en décembre 2017, tout droit venus d’un éleveur du Gers. Depuis un an, Frédéric Sendra a racheté plusieurs porcelets, afin de les faire grandir et se reproduire à la ferme.

 

Horizon 2020 : porcs nés, nourris et élevés à La Palud

À la date de notre rencontre en octobre 2018, l’exploitation comptait 33 porcs et les premières naissances ont eu lieu au printemps 2019 avec les porcelets achetés quelques mois auparavant.

L’objectif de Frédéric et Myriam est de devenir autonomes au printemps 2020 en élevant une cinquantaine de porcs par an. Autonomes, c’est-à-dire qu’ils n’auront plus besoin d’acheter des porcelets puisque l’élevage sera constitué de suffisamment de bêtes pour vivre et se reproduire entre eux.

frédéric dossetto

41 hectares de verdure, un bel espace pour bien grandir !

Frédéric et Myriam accordent beaucoup d’importance au bien-être et au respect animal. Les porcs noirs sont élevés en plein air au cœur des Alpes-de- Haute-Provence. Piscines naturelles, boues, cabanes… les porcs noirs vivent, en liberté, dans de grands parcs.

Elevés sans anneau, ils grattent la terre toute la journée pour trouver de quoi manger (herbes, racines, glands…), ce qui sale naturellement leur viande. Une ration de trois céréales (blé, orge et pois) leur procure les apports nutritifs nécessaires.

frédéric dossetto

La race des porcs noirs gascons a une croissance lente (15 mois idéalement à terme), un temps d’adaptation est donc nécessaire pour rendre l’exploitation autosuffisante et pérenne.

 

Où trouver Myriam et Frédéric Sendra à Manosque ?

De passage à Manosque, rendez-vous à la Boucherie de la Plaine, située comme son nom l’indique 41 bd de la Plaine.

>> Plan d’accès, horaires d’ouverture, retrouvez toutes les informations pratiques en un clic

Outre des viandes de qualité sélectionnées dans les règles de l’art, laissez-vous tenter par les nombreuses spécialités de Myriam et Frédéric Sendra, à savoir le saucisson sec (médaille d’or), l’andouillette, le boudin noir à l’oignon, les pieds paquets, ou encore le jambon fermier…