Boeuf

Bœuf |Tout savoir sur la race Charolaise

De loin la plus connue avec sa belle robe toute blanche voire crème, la race Charolaise est originaire, comme son nom l’indique, de Charolles en Saône-et-Loire. Son élevage démarre certainement au 18e siècle et depuis, sa viande est appréciée pour son goût et sa faible teneur en gras.

 

L’histoire de la race Charolaise

“La charolaise est une race bovine française originaire de la région de Charolles en Bourgogne, vouée principalement à la production de viande, dont les individus sont de grand gabarit et de couleur blanche unie tirant parfois vers le crème.

Fournissant une viande peu grasse et de bonne qualité gustative, elle est réputée pour ses qualités bouchères mais aussi pour sa forte croissance, sa rusticité et sa docilité. Cette race est très utilisée en croisement avec des races laitières ou locales afin d’améliorer la conformation des veaux.

Son élevage marque encore la région de Charolles, où elle est présente depuis très longtemps. D’abord animal de trait spécifique à cette région, cette vache bien adaptée au commerce de la viande a été élevée dans le Nivernais tout proche, puis dans une majeure partie de la France, notamment dans le Bourbonnais voisin, où elle a obtenu le premier label rouge bovin français en 1974. Deux herd-books distincts ont tout d’abord été créés, avant leur fusion en 1920. Au XXe siècle (époque du développement de la mécanisation dans l’agriculture), la race a été spécialisée avec succès dans la production de viande. Elle est ainsi devenue la première race bovine allaitante en France et en Europe.“ (Source : Wikipedia)

 

Les caractéristiques de la race Charolaise

  • Une robe uniforme blanche ou crème
  • Muqueuse blanc rosé ;
  • Tête relativement petite, courte, à front large, plat ou légèrement concave, à chignon rectiligne, à chanfrein étroit et court, cornes rondes, blanches, allongées, oreilles moyennes minces et peu garnies de poils, yeux grands et saillants, joues fortes, muscle large ;
  • Encolure courte peu chargée de fanon ;
  • Poitrine profonde, côte ronde et fondue avec l’épaule. Dos horizontal et très musclé, rein très large et épais, hanches légèrement effacées mais très larges, ainsi que la croupe, culotte rebondie et très descendue. Ligne du dessous, parallèle à celle du dos ;
  • Queue sans saillie trop prononcée, effilée, terminée par une touffe de crins fins ;
  • Membres courts et bien d’aplomb sans excès de finesse.

 

Où trouver la race Charolaise en boucherie ?

Nombre de Compagnons sélectionnent la race Charolaise pour le bonheur de leurs clients. Parmi eux,

André Galland, Compagnons du Goût à St Fiel (23)
André Galland, Compagnon du Goût à St Fiel (23)

Trouvez le Compagnon du Goût le plus proche en vous géolocalisant ou en tapant dans notre moteur de recherche votre département !

 

La daube, une recette sur-mesure pour les amateurs de Charolaise

recette boeuf daube
Recette de la daube à la sauge – ©JF. Mallet

Appréciée pour son goût prononcé, la race Charolaise est idéale à mijoter et à déguster en sauce. C’est le moment de passer en cuisine et de vous faire plaisir avec la fameuse recette de daube mijotée à la sauge.

Une bonne viande, un assaisonnement au top, un vin de qualité, une cuisson lente à feu doux… Vous avez maintenant la clé pour une recette réussie. Découvrez la recette en détails avec les ingrédients et les étapes pas à pas…

 

Eric GLÉMET

Conseil proposé par votre boucher Eric GLÉMET 

BIARS SUR CERE
46 130